Ovni le dossier des rencontres du 3ème type en france

Post navigation
Contents:
  1. Recent Posts
  2. Dossier: Les rencontres rapprochées du troisième type (RR3)
  3. OVNI : le dossier des rencontres du troisième type en France
  4. Ovni Le Dossier Des Rencontres Du 3ème Type En France

Ne parvenant pas à résorber le déficit lié à l'impression du livre encore euros et ne pouvant plus stocker indéfiniment le stock Dans mon livre "OVNI: Le Professeur Ne parvenant pas à finir de rembourser mon emprunt encore euros de dette à rembourser sans compter les euros que j'ai investi J'ai le plaisir de vous annoncer que mon livre "OVNI: Je viens de recevoir un appel téléphonique de l'imprimerie m'annonçant que les exemplaires de l'ouvrage sont enfin Afin de dissiper toutes les incertitudes et les inquiétudes concernant la publication de mon livre, je vous informe que la maquette de celui-ci sera livrée à mon imprimeur le lundi 4 juillet prochain.

Ce dernier m'a informé que tous les exemplaires du Mon livre "OVNI: S'informer sur le phénomène ovni:: Ovni - définition informations et histoire. Tweet Partagez. Responsable du forum. Les rencontres rapprochées du troisième type RR3 le Sam 26 Juin , Les rencontres du troisième type RR3 Au cours du dernier demi-siècle, plusieurs milliers de personnes ont rapporté avoir vécu une rencontre du 3ème type.

Selon la terminologie de l'astronome J. Allen Hynek, une rencontre rapprochée du troisième type est le fait de la rencontre par des témoins directs d'êtres qui ne proviennent pas de notre planète, en liaison avec une observation d'OVNI. Voici des informations sur quelques-uns de ces cas. Ce terme sera utilisé pour le film de Spielberg du même nom. Normalement, les RR3 impliquent la présence d'un engin assimilé à l'ovni.

Cependant il existe des cas qualifiés de RR3 mais où aucun engin n'est aperçu aux côtés du personnage. Bien souvent quand on dit aux gens que certains ovnis sont pilotés par des "extraterrestre" on nous rit au nez. Pourtant les cas de RR3 fournissent des preuves incontestables que seuls les sceptiques les plus excessifs peuvent nier.

La plupart des témoins sont d'une sincérité évidente. Si seulement tout le monde pouvait connaitre ces affaires pour éviter des débats interminables sur la nature d'une partie des ovnis. URECAT est un catalogue formel des rapports d'observation d'entités dans un contexte OVNI avec l'objectif de fournir des informations de qualité pour des études précises de ce sujet.

Bien évidemment, toutes les affaires de RR3 ne sont pas à prendre en compte. C'est pourquoi nous avons sélectionné pour vous les plus sérieuse et solides. Vous pourrez ainsi en toute objectivité constater que le dossier concernant les RR3 est très lourds et que l'hypothèse extraterrestre n'est pas si irréaliste que cela.

Le tout est savoir si à la fin de la consultation de ce dossier on parlera toujours d'une hypothèse? Rien n'est moins sûr Généralement décrit comme étant petit de taille genre de teint gris pâle très peu de cheveux ou chauve, yeux larges Dans plus de 50 cas, il y a eu des empreintes de pas qui correspondaient, exactement avec les petits humanoïdes aperçus. Un petit être en combinaison en descend. Puis, rentrés dans leur maison, ils voient une boule rouge se former, décoller et s'éloigner dans le ciel. Aucune trace n'est relevée. Un samedi de novembre , les époux Mozin avaient visité un malade chez des parents à Dourlers.

Vers minuit, ils se trouvaient sur la route du retour en direction de Maubeuge. La route était déserte, le temps sec, plutôt à la gelée et il faisait clair. Ils roulaient à bonne allure, quand M. Mozin a dit à son épouse: Qu'est-ce que c'est? On dirait un accident grave! L'enquêteur Jean-Marie Bigorne a photographié M. Mozin en mai alors qu'il avait de nouveau interviewé les témoins. L'engin avait la forme d'une sorte de gros obus et reposait sur des pieds. Il avait un aspect blanc métallique, du genre tôle galvanisée, et sur les parois des lignes verticales visibles, distantes entre elles de 10 cm.

L'être était haut de 1 m. Chaussé de grosses bottes, il portait un casque volumineux, presque aussi large que ses épaules, qui lui faisait une grosse tête. La lumière aperçue provenait de la porte ouverte, et se diffusait sur la route. L'intérieur était d'un blanc intense non éblouissant. Les deux témoins y ont aperçu ce qu'ils ont supposer être des tuyaux, ou des gros câbles, qui descendaient dans l'engin, avec des sortes de poignées ou de commutateurs. Les époux Mozin ont pu commencer leur observation une centaine de mètres avant d'arriver près de l'objet, où ils sont passés à proximité immédiate, c'est-à-dire à 4 ou 5 mètres.

OVNI 2016 - Rencontre du 3ème type et visite extraterrestre - documentaire en français

Les phares de la voiture ont cessé de fonctionner dès qu'ils se sont trouvés à une centaine de mètres, au moment où les témoins ont aperçu l'objet. Le moteur ne s'est pas arrêté. Le conducteur a alors freiné, et c'est plus lentement qu'il a croisé l'engin: Cent mètres après, les phares se sont soudainement rallumés sans son intervention. Mozin a stoppé dans l'intention d'aller voir de plus près l'objet insolite, mais devant l'insistance de son épouse effrayée, il a poursuivi sa route vers Louvroil et regagna son domicile de Maubeuge.

Le lendemain, un dimanche, se rendant à Reims pour assister à un match de football avec son ami M. Houssières décédé, [en date de parution] , il s'arrêta à l'endroit de l'atterrissage pour rechercher des traces, et prouver à son ami incrédule qu'il n'avait pas rêvé. Trois empreintes étaient visibles, et au centre du triangle qu'elles formaient se voyait un rond carbonisé de 15 à 20 cm. Les trois traces étaient disposées sur un cercle de plus ou moins 1 m.

L'écartement des traces semblait plus petit que le diamètre de l'engin évalué à 2 mètres. L'engin était posé sur un espace étroit entre le fossé et la route. Tous les amis de M. Mozin ont bien ri de ce qu'ils pensaient être une farce énorme, et la gendarmerie n'est pas intervenue. Les témoins n'ont jamais oublié cette nuit-là, elle est restée gravée pour toujours dans leur mémoire. Mme Mozin a souffert d'insomnie pendant huit jours, et elle revoyait toujours "le bibendum Michelin" au pied de son lit. Chaque fois qu'elle croise une station-service affichant la réclame Michelin elle rappelle à son mari leur étrange rencontre.

Les auteurs précisent que le crédit à accorder à ce récit paraît total. Les époux Mozin sont connus dans le voisinage pour "leur gentillesse et leur bonne tenue morale et intellectuelle. Ce sont des gens simples pour qui une vache est une vache; et une S. Ils jouissent d'une très bonne vue et n'ont jamais eu de maladie grave. Seize ans après, jour pour jour, les témoins ont revécu leur aventure pour les enquêteurs, qui indiquent que leur récit a des accents de sincérité qui seraient bien difficiles à imiter.

Ils redeviennent étonnés, curieux ou craintifs et, à l'opposé, de son mari, son épouse affirme qu'elle ne voudrait plus revoir cela, tellement elle en fut effrayée. Il n'avait pas changé. Il a publié un rapport sur le cas dans la revue ufologique française "Lumière dans la Nuit. Mozin attire l'attention de son épouse sur des lueurs dans la campagne, en haut d'une petite côte, à une distance qu'ils ont estimée à mètres d'eux. Mozin indique à son épouse qu'il pense qu'il y a eu un accident.

La distance est rapidement franchie par la voiture et quand ils sont au sommet de la côte, ils découvrent à mètres d'eux sur le côté droit de la route un engin posé au sol, qui a une forme cylindrique faisant dans les deux mètres de diamètre avec un cône de faible hauteur au sommet. Les témoins en voiture ont pu voir cela quand leur voiture était encore à une centaine de mètres de l'objet, et à ce moment, les phares de la voiture se sont éteints spontanément tandis que le moteur à continué à fonctionner normalement.

En continuant à rouler, ils sont arrivés à quelques quatre ou cinq mètres de l'objet. De cette distance, ils peuvent voir que l'objet repose sur des pieds. Les pieds semblent avoir une trentaine de centimètres de haut. Il a un aspect blanc comme de la tôle galvanisée et des lignes verticales espacées de 10 centimètres sur sa paroi.

L'engin a une large ouverture, et dans l'encadrure de cette ouverture, qui semble dépourvue de porte, une silhouette qui paraît se déplacer lentement et qui évoquera pour eux la silhouette bien connue du "bonhomme Michelin.


  • Ovni le dossier des rencontres du 3ème type en France?
  • Ovni le dossier des rencontres du 3ème type en France | Area51;
  • accueil free mon compte.

Son visage n'est pas apparent. Il semble se déplacer légèrement et très lentement, comme pour se préparer à sortir, en traînant ses pieds qui paraissent chaussée de lourdes bottes. Ses mains ne sont pas distinguées. La luminosité de l'ouverture se diffuse jusque sur la route, l'intérieur de l'engin semble d'un blanc intense non éblouissant.

Des sortes de conduits ou de gros câbles descendent dans l'engin en son intérieur et des sortes de poignées ou commutateurs sont vus.

Recent Posts

Quand la voiture a dépassé l'objet d'une centaine de mètres, ses phares se rallument spontanément. Mozin arrête alors la voiture, décidé à aller voir l'objet de près à pied, mais son épouse apeurée l'en dissuade et ils reprennent la route et gagnent leur domicile à Maubeuge. Ils n'assistent donc pas au départ de l'engin. Le lendemain, M. Mozin, tout en se rendant à Reims pour assister à un match de football avec son ami M.

Houssière, s'arrête à l'endroit où il a vu l'objet la veille pour vérifier s'il y a des traces, espérant prouver à son ami qu'il n'a pas rêvé. Dans un espace étroit entre un fossé de un mètre de large et 50 centimètres de profondeur et la route, trois empreintes en demi cercle et profondes de 8 à 10 centimètres étaient visibles avec au centre du cercle imaginaire de environ un mètre quarante formé par ces trois empreintes, un rond carbonisé de 20 centimètres de diamètre dégageant une odeur que le témoin a rapproché de celle du benzène. La voiture a du nécessairement passer à entre trois et cinq mètres de l'objet.

La gendarmerie n'a pas effectué d'enquête et les amis de M. Mozin se sont moqués de lui, estimant que c'était une farce, mais les témoins n'ont jamais oublié l'incident. Mme Mozin a souffert d'insomnie pendant huit jours et imaginait le "bibendum" Michelin au pied de son lit la nuit. Bigorne a revu les témoins 16 ans après les faits. Il note que les témoins avaient tout deux une bonne vue, ne souffraient d'aucune maladie et étaient favorablement connus dans leur voisinage pour leur gentillesse et bonne moralité.

Mozin reste très maître de lui à propos de cet événement, tandis que Mme Mozin ne voudrait pour rien au monde revivre cette expérience. Interview sur la Radio France inter M. Illustration dans "Lumières dans la Nuit. Ainsi, M. Mozin] - "Je revenais de Montournère. Arrivé à la "Belle Hôtesse", en haut de la côte, j'ai vu des lumières très vives sur le bord de la route. Pour moi, c'était un accident.

J'étais à deux kilomètres environ de ces immenses lumières: J'ai descendu la côte très vite, pour voir l'accident. A une centaine de mètres, soudain, mes phares s'éteignent! C'est alors que j'ai vu le bonhomme. Darcheville] - Comment était-il? Mozin] - "Il ressemblait au bibendum de la publicité Michelin. Un grand casque, de grands gants, des bottes, un homme moyen de taille. Sa silhouette se découpait dans une porte qui faisait à peu près un mètre quatre vingt de haut.

Derrière le bonhomme j'ai vu comme des commandes, des sortes de tiges et des fils électriques. Il faut dire que tout était parfaitement éclairé, très blanc. On y voyait comme en plein jour. Je suis donc passé devant l'engin.

Dossier: Les rencontres rapprochées du troisième type (RR3)

Cinquante mètres plus loin, la lumière est revenue dans la voiture. Les phares ont à nouveau fonctionné normalement. Un peu plus loin, je me suis arrêté car je voulais faire demi-tour. A cette époque, j'avais un revolver à bord. Je me suis dit: Le lendemain, je devais aller l'assister à une rencontre ne football, à Reims.

J'étais président de l'U. Je devais m'y rendre avec un ami buraliste. Il est mort depuis, sinon il témoignerait. Avant de partir je lui dis: Je lui montre le sol. Effectivement, il y avait des traces. Darcheville] - "Vous aviez fait un pari avec lui? Mozin] - "J'avais parié une bouteille de champagne et un dîner. Et j'ai gagné. Darcheville] - "Revenons à cette fameuse nuit. L'engin que vous avez vu avait quelle forme? Mozin] - "Cela avait la forme d'un cigare de trois mètres de diamètre. La porte dans laquelle se découpait le bonhomme faisait à peu près un mètre quatre-vingts de hauteur.

Il restait un espace d'environ cinquante centimètres entre le sommet de la porte et la tête du bonhomme. Ce bonhomme, je l'ai vu marcher. Il allait sortir au moment où j'arrivais. Il marchait comme ça. Il éprouvait de la peine à se déplacer. Pour moi, les objets qu'il avait sur lui étaient très lourds.

Darcheville] - "L'intérieur était fortement éclairé je crois, et vous l'avez bien vu? Mozin] - "L'intérieur était éclairé avec une force exceptionnelle. Blanc, très blanc, comme les chaises là-bas. Darcheville] - "Pendant combien de temps l'avez-vous vu?

Mozin] - "Ça s'est passé très vite, environ cinquante secondes. Darcheville] - "Mme Mozin, quelle impression avez-vous retirée? Tout ce que je puis dire, c'est que j'ai eu peur! Au début, j'ai cru à un accident, un terrible accident tellement les lumières étaient fortes.

Mais quand j'ai vu le bonhomme, j'ai eu peur! Je n'en ai pas dormi! Darcheville] - "Et c'est vous qui avez vu le bonhomme avec le maximum de détails puisque vous étiez du côté droit de la voiture, c'est-à-dire de l'OVNI? Je le vois encore en fermant les yeux! Darcheville] - "Mais, au début de votre vision, lorsque vous vous êtes rendu compte qu'il ne s'agissait pas d'un accident, à quoi avez-vous pensé? On en parlait à l'époque. Un garde-barrière de la S. J'ai donc pensé à une soucoupe. Darcheville] - Pourquoi n'avez-vous pas voulu que votre mari fasse demi-tour?

Je ne savais pas ce qui allait se passer.

OVNI : le dossier des rencontres du troisième type en France

Surtout que les lumières de la voiture s'étaient brusquement éteintes! Après, quand les lumières de la voiture sont revenues, j'ai dit: Pas question de faire demi-tour! Darcheville] - M. Mozin, votre moteur s'est remis à tourner à quel moment? Mozin] - "- Il ne s'est jamais arrêté de tourner! Darcheville] - Pendant combien de temps? Mozin] - "C'est difficile à dire. Pendant soixante-dix à quatre-vingts mètres. J'avais une nouvelle Aronde. Elle roulait vite! Darcheville] - Sans vos phares, l'éclairage était suffisant?

Mozin] - "Oh! Bien plus fort que si j'avais eu mes phares! Darcheville] - Etiez-vous seuls sur la route? Pas d'autres voitures? Mozin] - "Non. J'étais seul à ce moment-là. A minuit, il n'y avait pas beaucoup de voitures qui roulaient, surtout à cette époque, où il y avait beaucoup moins d'autos que maintenant. C'était il y a vingt ans! Mais on aurait aimé rencontrer un autre véhicule, croyez-moi!

Ovni Le Dossier Des Rencontres Du 3ème Type En France

Darcheville] - Que faisiez-vous, à l'époque, M. Mozin] - "J'étais boucher. Darcheville] - Que faisiez-vous si tard sur une route déserte? Mozin] - J'étais allé rendre visite à une parente qui venait d'accoucher. Nous étions partis de Maubeuge après mon travail, vers 10 heures du soir. Nous sommes revenus vers 11 heures et demie, minuit. C'est au retour que nous avons vu la "chose". Dans quelques minutes, ce jeune homme va éprouver l'émotion la plus intense de sa vie.

C'est ce garçon sympathique et de toute évidence équilibré que les hommes venus d'ailleurs ont choisis pour être le témoin unique, à l'heure où nous écrivons, de leur étrange comportement. Des lueurs jaunes et rouges… Younic Le Bihan pousse la porte du salon et remarque sans y prêter trop d'attention, que la pièce est nimbée de lumière orange. Il prend un rafraîchissement à la cuisine et monte à sa chambre dont la fenêtre donne sur la campagne, jusqu'au clocher de Moëlan-sur-Mer.

La pièce est éclairée en rouge: De la base de l'engin, à demi-caché par les arbres, s'échappent des boules de feu. Le phénomène a été visible pendant trois ou quatre minutes. Même le chien grognait… il sentait qu'il se passait quelque chose. Au petit matin, Younic Le Bihan a pu déterminer avec une assez grande précision la zone dans laquelle avait atterri la soucoupe. Aucune trace n'a été pour l'instant découverte par les intéressés. Procès-verbal d'enquête préliminaire de gendarmerie Gendarmerie nationale, groupement du Finistère, compagnie de Quimperlé, brigade de Pont-Aveu.

Le 30 septembre , nous apprenons qu'une famille de Riec-sur-Belon, les époux L Des renseignements recueillis immédiatement, il ressort que le premier témoin du phénomène est L Il a rejoint son corps le 29 septembre au soir et n'a pu être entendu que le 5 octobre Sa déclaration que nous avons recueillie est la suivante: Au moment où il pénètre dans le salon il perçoit alors une lueur fugitive de couleur jaune orangé. Parvenu à sa chambre à l'étage, il remarque par la fenêtre un halo de couleur rouge, faisant penser à un incendie.

Il aperçoit aux environs du carrefour de La villeneuve-en-Riec, à ou mètres à vol d'oiseau de son domicile en direction du sud-est, un grand brasier de l'importance d'une maison. Il prend ses jumelles et voit trois rectangles, de couleur rouge vil, surmontés de volets rabattables. Elles apparaissent et disparaissent brusquement. Il distingue nettement les contours de l'objet: Il voit également en avant de l'objet, dans sa direction, trois silhouettes ayant la taille et l'aspect d'êtres humains, d'un blanc phosphorescent, couleur arc électrique.

Elles se déplacent dans sa direction. Il va alors alerter ses parents et ils remontent tous trois. Les époux L. Simultanément, il aperçoit dans le ciel en direction du sud, une lueur fugitive de couleur jaune orangé, genre flash. Effrayé, il quitte la maison avec ses parents, pour se réfugier chez un ami, dont la déclaration a été également recueillie. Le second témoin important est Mme L Sa déclaration fait l'objet d'un interrogatoire que vous trouverez plus loin. Alertée par son fils vers 0 h 50 le 29 septembre, elle monte dans sa chambre.

Elle remarque une lueur rouge orangé dans le salon, puis dans la chambre. Elle prend les jumelles et voit une énorme masse lumineuse de couleur jaune, avec mélange rougeâtre, de la dimension d'une maison, soit 10 mètres environ, de la forme d'une demi-sphère, sans contours définis. A chaque extrémité basse, il y a un disque rouge d'un diamètre d'un mètre environ. A mi-hauteur de l'engin, sur une ligne horizontale. Ils se déplacent dans leur direction. Ils ont la taille d'un être humain, mais sont plus trapus. Ils n'ont ni face, ni membres, ils ont la couleur argent très vif, phosphorescent.

Ils avancent rapidement en se dandinant. Le noir se fait brusquement, la masse lumineuse disparaît, et il ne reste que les trois personnages au sol. Elle voit très haut dans le ciel, une traînée jaune qui monte en diagonale vers le sud, à la vitesse d'une étoile filante. Elle quitte la maison après cela.

Le troisième témoin, M. Il a remarqué la clarté dans la pièce, a vu la masse lumineuse jaune rougeâtre en fonne de demi-sphère avec ses deux disques rouges aux extrémités. Il ne regardait plus au moment de la disparition de l'engin et n'a pas remarqué de traînée jaune dans le ciel. Les trois témoins sont d'accord pour situer l'apparition du phénomène dans le carrefour dit La Villeneuve en-Riec-sur-Belon où aux abords immédiats de cette Intersection qui se situe au sud-est de I'agglomératton. Partant de la fenêtre de l'étage de la maison L Par-delà la ligne d'horizon, approximativement derrière l'agglomération de Moelan-sur-Mer, se situe la base aéronavale de LanBihoue.

Nous ne découvrons aucune trace ou indice d'atterrissage ni dans le carrefour de La Villeneuve ni dans les champs environnants. Le sol et la végétation ont été examinés sans résultats. Les habitants de fermes proches de l'intersection n'ont rien vu ni entendu d'anormal, si ce n'est l'orage qui a été violent mais bref.

Au-dessus de l'intersection de La Villeneuve passe une ligne à haute tension, deux lignes basse tension et une ligne téléphonique. Aucun autre témoin du phénomène ne s'est fait connaître. Le 5 octobre , M. A part son handicap, l'animal semble en bonne santé. Le praticien nous signale que ce cas est probablement très rare puisqu'il ne l'a personnellement jamais constaté auparavant. Il ajoute que d'après la rumeur publique la bête a été découverte mardi 1" octobre dans un champ à 50 mètres du lieu supposé du phénomène par M.

Vérifications faites, l'animal a été découvert à ou mètres à vol d'oiseau du carrefour de La Villeneuve et il ne semble pas que son cas ait une relation avec l'affaire. Un correspondant local d'un journal ayant eu vent de cette découverte, a écrit un article à sensation qui paraît le lundi 7 octobre. Le docteur B. Cet accident est probablement dû à un coup violent asséné sur le cou de la bête.

Le propriétaire de la bête est M. Il a disparu dans la nuit du 29 au 30 septembre et ne se trouvait qu'à mètres de son domicile le soir de sa découverte. Aucune constatation n'a été faite et aucun renseignement important n'a été porté à notre connaissance. Procès-verbal d'audition de l'épouse L Le 29 septembre vers 0 h 50, mon fils Younic, âgé de vingt ans, actuellement engagé dans l'armée de l'air avec le grade de sergent, rentrait d'un déplacement avec le groupe folklorique de Riec. Il était en permission de quarante-huit heures.

Il a rejoint son corps le 29 au soir au fort de Montmorency. Il est venu nous appeler dans notre chambre mon mari et moi, nous disant ceci: N'allumez pas et montez vite, on est en présence d'une soucoupe! Nous avons immédiatement rejoint Younic dans sa chambre au premier étage. Il était à la fenêtre, sa chambre était éclairée d'une intense lueur rouge orangée provenant de l'extérieur, un peu comme s'il y avait eu un important incendie proche.

J'avais déjà remarqué cette lueur, mais moins intense, dans le couloir, dans le salon au rez-de-chaussée, en sortant de ma chambre. Mon fils qui observait le phénomène au moyen de jumelles, m'a passé cet objet et j'ai observé moi-même. J'ai vu tout d'abord une énorme masse lumineuse de la longueur d'une maison de 10 m environ de couleur jaune soufre, avec un léger mélange rougeâtre. Elle avait la forme d'une demi-sphère de quelques mètres de hauteur, 6 ou 7 mètres peut-être, mais en tout cas moins haute que large.

Les contours n'étaient pas délimités. A chaque extrémité basse, il y avait un cercle lumineux rouge, dont la circonférence n'était pas tracée, d'un diamètre approximatif de 80 centimètres à 1 mètre. La clarté était la même sur toute la surface des disques et on ne distinguait pas la présence d'ampoules. A la partie haute de l'engin, pratiquement à mi-hauteur, je distinguais nettement, sur une ligne horizontale, plusieurs points lumineux de même couleur que l'engin, c'etait jaune avec mélange rougeâtre mais plus vifs.

Les contours n'étaient pas déterminés non plus. Ces êtres avaient la taille d'un être humain. Le corps avait la forme d'un ovale, avec un renflement arrondi de chaque côté. La tête était proportionnée au corps, de forme arrondie, mais légèrement aplatie. Ils n'avaient ni face, ni membres.